L'art du Japon

Art

Écrit par Jean-Yves Bou et publié le 08 Nov 2018

2 minutes de lecture

L'ART DU JAPON

article en cours de construction

L'histoire de l'art du Japon est divisée en grandes périodes établies au cours du XXe siècle en fonction des productions artistiques qui les caractérisaient ou des capitales politiques de l'archipel.

La préhistoire japonaise, antérieure à l'introduction concomitante du bouddhisme et de l'écriture, se subdivise en trois périodes : Jômon, Yayoi et Kofun. Les périodes suivantes portent le nom des capitales successives du Japon impérial : Asuka, Nara, Heian (Kyôto), Kamakura. Cet article a pour objectif de donner quelques éléments de l'art de ces moments successifs.

La période Jômon est datée d'environ 13000 à 400 avant notre ère. Elle tire son nom d'un type de poterie décoré de "motifs cordés", dits Jômon. Cette période est identifiée comme le temps d'un peuplement de chasseurs-pêcheurs-cueilleurs-sylviculteurs répartis en villages peu denses dans l'ensemble de l'archipel, mais surtout au nord de Honshu et sur Hokkaido. L'art de la céramique s'est épanoui pendant cette très longue période et a culminé à l'âge dit du Jômon moyen, avec des hauts vases montés au colombin, et ornés de motifs exubérants incisés, gravés ou travaillés sur des ajouts d'argile comme le montrent les deux exemples suivants.

70zz Deep_Vase__Fukushima_Prefecture1.jpg

Cette période se caractérise aussi par l'élaboration de petites figurines anthropomorphes de terre cuite appelées dogû, généralement féminines. Elles ont souvent été découvertes brisées dans des fosses à l'extérieur des villages, près des zones de culture, et sont donc interprétées comme des éléments d'un culte à la fertilité. Dans leur grande diversité, certaines sont d'une facture très élaborée.

La période Yayoi s'étend du Ve siècle avant notre ère au IIIe siècle après. On la fait débuter avec l'introduction de la riziculture irriguée au nord de l'île de Kyûshû, introduite depuis la péninsule coréenne. Un nouveau type de poterie, dite Yayoi, se développe, plus sobre mais plus fine et plus solide.

Mais l'évolution la plus remarquable est l'introduction de la métallurgie au Japon. Les premiers objets en fer puis en bronze seraient arrivés de la péninsule coréenne au IIIe siècle avant notre ère. Au cours du siècle suivant, une production locale apparaît et se développe. Elle amène à la fabrication de cloches cérémonielles, les dotaku. Environ 400 cloches ont été retrouvées dans l'archipel, du sud de Kyûshû au nord de Honshu, mais avec certaines concentrations régionales comme dans le Kinki.

à suivre ...